Le renouvellement des generations

Image Renouvellement
Image generation

Le sujet interpelle d'autant plus que la perte d'exploitations agricoles déstabilise les structures collectives afférentes. C'est particulièrement vrai pour les coopératives laitières de la filière Beaufort qui maintiennent un prix du lait élevé grâce à l’équilibre entre l’offre et la demande. La baisse d'approvisionnement aurait des impacts économiques négatifs sur les ateliers de fabrication. Le nombre de créations ou reprises d’exploitations agricoles ne compense plus les cessations d’activité à l'échelle du territoire. La population agricole de Maurienne vieillit et on s’interroge quant à la transmission des structures. En 2010, 40 % des exploitations de Maurienne avaient un chef d’exploitation de plus de 50 ans sans successeur connu (RGA 2010). Autre source de fragilité de ce secteur économique : la mise aux normes européennes des bâtiments (distance réglementaire, fumière) pénalise les projets de reprise.

Favoriser l’installation agricole est de notre responsabilité à tous : élus locaux, propriétaires fonciers, structures collectives économiques.

L’analyse prospective des coopératives laitières met en évidence que les éleveurs ne sont propriétaires que de 12 % à 26 %  des surfaces qu’ils exploitent selon les coopératives et que ces surfaces sont très morcelées : de 42 ilots (Arves) à 65 ilots (Haute Maurienne Vanoise).


Des solutions participatives sont donc requises pour favoriser l’installation de nouveaux exploitants agricoles.
Comment ?

  • Par l’accompagnement des cédants et des repreneurs,
  • Par la construction, la rénovation et mise aux normes du cadre bâti,
  • Par l'optimisation de l'usage des surfaces fourragères (actions de regroupements fonciers).

Extrait des analyses prospectives des coopératives laitières de Maurienne

La perennité des 9 millons de litres de lait des 3 coopératives Beaufort de Maurienne peut être analysée selon différents critères de fragilité. En voici deux exemple :

en fonction des âges des coopérateurs :

36 % du litrage des 3 coopératives liatières sont produits par des agriculteurs de plus de 51 ans. La question de la transmission va se poser rapidement.

en fonction de la localisation des bâtiments (distances réglementaires) :

1/4 du litrage provient d'exploitations qui ne sont pas transmissibles, une délocalisation est à envisager.

 

  • logo RgionAURA
  • logo SPM
  • logo CDCmaurienne galibier
  • logo 3CMA
  • logo cchmv
  • logo 4C